IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Il existe une grande lacune dans la chaîne d'approvisionnement des données
La demande augmente, tout comme les exigences en matière de confidentialité et de sécurité, selon Immuta

Le , par Sandra Coret

24PARTAGES

2  0 
Une enquête menée auprès de plus de 500 professionnels des données révèle une grande lacune dans la chaîne d'approvisionnement des données. La demande de données augmente, mais les défis liés aux opérations aussi. 84 % des répondants pensent que les exigences en matière de confidentialité et de sécurité des données limiteront l'accès aux données, ce qui entravera les initiatives en matière de données et les résultats commerciaux.

Immuta a annoncé les résultats d'une nouvelle enquête de 451 Research qui met en évidence un écart important entre les consommateurs de données et les fournisseurs de données dans les organisations. Selon le rapport d'enquête commandé par Immuta à 451 Research, l'unité de recherche sur les technologies d'entreprise de S&P Global Market Intelligence, les fournisseurs de données sont incapables de livrer efficacement des données pertinentes à un nombre croissant de consommateurs. Plus de la moitié (55 %) des personnes interrogées déclarent que les données sont souvent périmées ou obsolètes au moment où elles sont consommées ou analysées. Le manque d'automatisation et les problèmes de sécurité des données sont à l'origine de ces frictions et, si elles ne sont pas résolues, les entreprises auront du mal à réussir leur migration vers les DataOps et le cloud.

Le rapport indique également que les problèmes de confidentialité, de sécurité et de gouvernance sont particulièrement gênants, 84 % des personnes interrogées déclarant que les exigences en matière de confidentialité et de sécurité des données limiteront l'accès aux données dans leur entreprise au cours des 24 prochains mois.

"Les résultats montrent que, comme les flux et les processus de données sont devenus plus complexes au fil du temps - et que la demande organisationnelle augmente - il existe des points de friction évidents dans la chaîne d'approvisionnement", a déclaré Paige Bartley, analyste principal, 451 Research, qui fait partie de S&P Global Market Intelligence. "Le principal d'entre eux est que les fournisseurs de données qui ont des ressources limitées, des pénuries de compétences et peu d'automatisation sont chargés d'essayer de fournir un flux constant de données pertinentes à un nombre croissant de consommateurs."

Difficultés liées à la chaîne d'approvisionnement :

Pour mieux comprendre les frictions dans la chaîne d'approvisionnement des données, l'enquête a demandé quels étaient les points sensibles spécifiques auxquels les fournisseurs et les consommateurs de données étaient confrontés :

  • 55% des personnes interrogées sont "plutôt" ou "complètement" d'accord avec le fait que les données sont souvent périmées ou obsolètes au moment où elles sont consommées ou analysées.
  • 84 % des personnes interrogées pensent que les exigences en matière de confidentialité et de sécurité des données limiteront l'accès aux données dans leur organisation au cours des 24 prochains mois.
  • Parmi les fournisseurs de données, 38 % signalent le "manque de personnel ou de compétences" et 29 % le "manque d'automatisation disponible" comme étant les principaux points épineux.
  • 90 % des entreprises déclarent ne pas avoir de stratégie DataOps "optimisée". Si la plupart (85 %) déclarent que leur stratégie est accélérée, émergente ou naissante, peu d'entre elles pensent avoir atteint la maturité DataOps.
  • Pour les répondants des organisations plus lentes à adopter les technologies basées sur le cloud, les trois principaux obstacles à l'adoption sont liés à la sécurité (43%), à la conformité (40%) et à la confidentialité des données (35%).



Notamment, le rapport révèle que la réglementation est en fait un moteur d'amélioration : les organisations soumises à des réglementations en matière de confidentialité et de protection des données, telles que le RGPD, sont plus susceptibles de déclarer avoir une stratégie " cloud-first ", de faire face à moins de défis en matière d'accès et d'utilisation des données, d'avoir une équipe dédiée à l'ingénierie des données et de fournir plus fréquemment des programmes d'analyse en libre-service.

"La déconnexion entre les fournisseurs de données et les consommateurs met en évidence le défi pressant pour les entreprises et le secteur public d'améliorer la vitesse et l'accès aux données ", a déclaré Matt Carroll, PDG d'Immuta. "Les résultats montrent clairement que les idées et la valeur commerciale ne peuvent pas être générées rapidement et facilement à partir des données, à moins qu'elles ne puissent être partagées, modélisées et analysées de manière fluide."

A propos d'Immuta

Immuta est spécialisé dans le contrôle d'accès aux données dans le cloud, offrant aux équipes d'ingénierie et d'exploitation des données une plateforme universelle pour contrôler l'accès aux ensembles de données analytiques dans le cloud. Fondée en 2015, Immuta a son siège social à Boston, dans le Massachusetts.

Source : Immuta

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude sur les données pertinente ?
Votre entreprise souffre-t-elle également de cette lacune dans la fourniture de données pertinentes ?

Voir aussi :

Seuls 22 % des responsables des données ont pleinement réalisé leur retour sur investissement en matière d'entrepôt de données au cours des deux dernières années, selon un rapport de Dremio

Huit entreprises sur dix, 79 % des cadres et 75 % des utilisateurs de la ligne d'affaires sont confrontés à des problèmes de qualité des données, selon une nouvelle enquête menée par Researchscape

Le volume et la valeur des données augmentent de façon exponentielle, selon une nouvelle étude de Splunk

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !